Nuits d’Ivresse 2016

Parmi une sélection d’excellents vins rouges de la Loire, le Cercle a choisi un cabernet franc fantastique, issu d’un domaine biodynamique, chouchou du Québec déjà depuis plusieurs années: le domaine Catherine et Pierre Breton.

La cuvée choisie à l’aveugle (parmi deux du même domaine qui se sont retrouvées par hasard dans le banc d’essai), est le Bourgueil Nuits d’Ivresse 2016, vendu au Québec à 37$ dans les SAQ.

Ce vin a été le coup de coeur d’Olivier Merotto, sommelier, qui faisait sa première participation au comité de dégustation du Cercle du Vin.

« Vin présentant une intensité prononcée, tant au nez qu’en bouche.  Une tenue en bouche, une finale légèrement asséchante  mais une acidité sous jacente qui permet que garder cette tenue qui caractérise la longueur de ce vin. » OM 4/5

L’autre sommelier présent, Romain Gruson, a également apprécié le vin, mais en soulignant le besoin de le faire respirer, en carafe ou en grands verres, pour lui permettre d’exprimer plus de fruit. « Animal (réduit qui s’estompe avec l’aération), notes de cassis et notes végétales, comme  des soupçons de celeri. Après quelques minutes le fruit ressort et le vin offre toute la mesure de son potentiel qualitatif. Cuvée profonde et originale.» RG 3,5/5

Les représentants en vins, Pascal Lam et Noël Fourcroy, confirment l’analyse des sommeliers.

« L’attaque mélange les fruits rouges et l’animal. Les nez est complexe car il propose aussi des arômes des fleurs (violette) et de fruits noirs. Fermé en début le vin s’ouvre avec le temps et offre une bouche juteuse. Les tannins sont serrés et offrent une granulosité très fine. Le vin est encore jeune et donc encore un peu court, cela devrait s’ajuster rapidement avec quelques années de bouteille. » NF 4/5

« Belle robe rubis légèrement soutenue, le nez est aromatique et riche. Nous sommes sur un beau panier de fruits : cerise, fraise et framboise. Le floral apporte une élégance supplémentaire. Il faut tout de même un certain temps d’aération pour qu’il soit à son paroxysme. En bouche nous avons une certaine fraîcheur et des tannins moyennement fermes qui équilibrent le tout. La rétro est sur le nez et nous ramène ce beau panier de fruits rouges pour finir sur une belle longueur sur le noyau de cerise et une légère pointe végétale typique du cabernet franc. Un beau vin ! » PL 3/5

Pour finir, le point de vue d’un amateur, Cédric Meillier, nous donne un dernier éclairage sur cette belle bouteille, notamment comment il a perçu les notes de réduction.

« Robe foncée. Nez sur le poivron après une longue aération (ne pas hésiter à le secouer un peu pour l’aérer !), mais qui fait plutôt penser à l’écurie à l’ouverture. Bouche assez veloutée, on retrouve le poivron, de la cerise et un reste d’écurie et de sang, sans que ce soit désagréable. La bouche est plutôt veloutée, d’une belle intensité. » CM 3,5/5

Écrit par
Autres articles de Le Cercle

Vins et alcools pour les fêtes (à offrir ou à s’offrir)

Pour les fêtes, l’équipe du Cercle du vin s’est rendue à la...
Lire la suite