Petit papa Noël,

Image Amazon.com

Quand tu descendras du ciel, avec tes cadeaux par milliers, n’oublie pas mon petit soulier. Mais avant de partir, il faudra bien que tu lises ma petite liste un peu tardive.

Des verres à vin

Comme j’ai été très gentil cette année, j’aimerais des verres à vin. Riedel, une entreprise autrichienne, a révolutionné le verre à vin en créant des formes adaptées à chaque cépage. Certains sont sceptiques sur l’intérêt de ces verres, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse, vous diront-ils. Mais j’ai fait le test à plusieurs reprises : entre un verre Ikea et un Ouverture de Riedel, le goût du vin change. Je me suis également amusé à faire goûter le même vin à des amis, un pinot noir servi dans un Ouverture et dans un Vinum spécial pinot noir. Certains pensaient qu’il s’agissait de deux bouteilles différentes. Bref, en plus de magnifier le vin, ces verres sont de très beaux objets. En particulier la gamme Veritas de Riedel, des verres soufflés en un seul morceau, caractérisés par de longues tiges très fines qui leur donnent une élégance folle. Mais attention, le cristal est très fragile et exige un séchage à la main. Bref, un cadeau pour amateur avisé et méticuleux. D’autres marques font aujourd’hui de très beaux verres de dégustation, comme Spiegelau, Stölzle, Schott Zwiezel ou Lehmann Glass.

Les incontournables :

  1. La gamme Ouverture de Riedel, parfaite pour la dégustation. Cristal sans plomb. Dans cette gamme, on trouve simplement des verres à blanc, à rouge et à champagne. Bon rapport qualité-prix. Environ 12 $ le verre.
  2. La gamme Vinum de Riedel. Verres en cristal contenant 24 % de plomb, dont les gobelets sont adaptés aux caractéristiques des cépages. Je vous recommande en particulier les verres à pinot noir et ceux à Bordeaux. Environ 37 $ le verre.

Le très beau cadeau : la gamme Veritas de Riedel, en particulier les verres à champagne. Je vous conseille d’acheter vos verres à vin chez Vinum Design, à Montréal, qui permet de racheter les verres Veritas cassés à -40 %. Étant donnés leur fragilité et leur prix, cette offre est très intéressante. Environ 42 $ le verre.

Si vous voulez me faire plaisir : la gamme Oenomust du verrier rémois Lehmann Glass, conçue par Gérard Basset, meilleur sommelier du monde 2010. Ces verres sont apparemment des révélateurs d’arômes incroyables, parfaits pour la bière également. Ils sont vendus à Montréal chez Alambika, 18,95 $ le verre de 42 cl.

Un guide des vins

Je souhaite également un guide des vins. Tous les ans, les guides paraissent pour nous indiquer les meilleures affaires de la SAQ. En voici une petite sélection.

Les incontournables :

  1. Le guide du vin Phaneuf de Nadia Fournier, aux Éditions de l’homme. Le guide le plus fouillé qui soit au Québec.
  2. Le Lapeyrie 2018 de Philippe Lapeyrie, aux Éditions de l’homme. Le guide des coups de cœur du célèbre et sympathique sommelier-chroniqueur.
  3. Le sommelier, c’est vous! de Jacques Orhon, toujours aux Éditions de l’homme. Un guide très complet qui vous apprend les bases du vin et des accords mets et vins. Très didactique et intéressant grâce, entre autres, à des propositions de dégustations.

Si vous voulez me faire plaisir : on trouve toujours des guides sur les vins de moins de 25 $, mais peu de suggestions au-delà de ce prix. Alors chers sommeliers et chroniqueurs, à quand un guide qui compilerait les meilleurs Meursault, Chablis, Pouilly-Fuissé, Gevrey-Chambertin et Barolo de la SAQ?

 

Une bouteille de champagne de vigneron

Les grandes maisons de champagne produisent 90 % de l’offre mondiale, mais d’irrésistibles vignerons indépendants ont décidé de redonner ses lettres de noblesse au champagne. Travaillant en biodynamie ou avec le moins de produits chimiques possible, ils veulent retrouver le goût du fruit et l’authenticité du terroir de la Champagne. Leur rendement est forcément inférieur à celui des grandes maisons, mais leurs vins sont délicieux et souvent moins chers que les champagnes de marque.

Les incontournables :

  1. Drappier Brut nature : 100 % pinot noir. Très droit et très frais et sec (sans dosage), 49 $
  2. Brut réserve de Bérêche et Fils : champagne de la montagne de Reims, très droit et élégant. Il est malheureusement assez rarement en vente (à la SAQ Signature seulement), 58,25 $
  3. Horizon de Pascal Doquet : blanc de blancs du Mesnil-sur-Oger, 55,50 $

Les très beaux cadeaux :

  1. Substance de Jacques Sélosse : ce blanc de blancs grand cru de la côte des Blancs est considéré comme ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Mais bon courage pour le trouver, 418 $
  2. Blanc de Noirs Grand cru Vieilles vignes d’Égly-Ouriet : grand ami de Jacques Sélosse, il est considéré comme le deuxième vigneron de la Champagne. Son blanc de noirs est une merveille. 214 $
  3. Terroirs Blanc de blancs Extra brut de Pascal Agrapart : des vins très purs, droits et élégants. Le blanc de blancs est impressionnant de pureté et de minéralité, 85 $

Si vous voulez me faire plaisir : là, je ne serai pas difficile, j’accepte toutes les bouteilles citées!

J’aurais d’autres idées, comme un ouvre-bouteille, une carafe, un cellier, mais je les garde pour l’année prochaine, j’ai décidé d’être très gentil, alors n’hésitez pas à me faire plein de cadeaux.

Alors, joyeux Noël et bonne année à toutes et à tous, et à la vôtre!

 

 

Autres articles de Cédric Meillier

Les bons côtés de la SAQ

Oui, le prix du vin me paraît trop élevé à la SAQ...
Lire la suite