Les bons côtés de la SAQ

Oui, le prix du vin me paraît trop élevé à la SAQ (surtout les premiers prix), et je comprends les Québécois qui souhaitent sa privatisation et l’ouverture à la concurrence. Les professionnels de ce blogue ne manqueront pas de revenir sur ces questions. Pourtant, la SAQ n’a pas que des désavantages. Si, si, lisez la suite…

 

Le Canada est le quatrième importateur de vin au monde, et la SAQ fait partie des cinq principaux acheteurs de vins dans le monde. Son pouvoir commercial est immense et lui permet de proposer plus de 4 000 produits. On peut ainsi trouver dans son catalogue des vins très rares. Par exemple, la mythique Coulée de Serrant ou les très demandés vins de Chablis de François Raveneau. Certes, ils sont vendus seulement à certaines périodes, sur tirage au sort en ce qui concerne les vins de Raveneau. Mais quand on sait que ces bouteilles se négocient à plusieurs centaines de dollars aux États-Unis, on peut s’estimer heureux de pouvoir se les procurer à moins de 100 $. De la même façon, on retrouve souvent sur les étals du Cellier des vins de vignerons qui ont le vent en poupe, comme les bourgognes de Claire Naudin du domaine Henri Naudin-Ferrand, les Beaujolais de Jean Foillard, les Côtes-du-Rhône de Christine Vernay ou les champagnes de Pascal Doquet. Enfin, il ne faut pas oublier que la SAQ réalise l’essentiel de sa marge sur les vins les moins chers. À partir de 25 $, cette marge est nettement moins importante, et le rapport qualité-prix commence à être très intéressant.

Des succursales selon les besoins

Il faut tout d’abord savoir où aller. Les points de vente de la SAQ sont différents. Il existe quatre types de succursales, qui ne proposent pas toutes les mêmes vins :

  • La SAQ Classique propose « un vaste éventail de vins » : des vins courants (offerts toute l’année, donc des vins provenant de grosses productions) et également quelques vins plus recherchés. C’est la succursale que l’on trouve en plus grand nombre.
  • La SAQ Express a l’avantage de rester ouverte jusqu’à 22 h tous les jours, mais son offre se limite à quelques vins courants.
  • La SAQ Sélection promet « la plus grande sélection du réseau […] regroupant les produits les plus populaires ainsi que les découvertes et vins acclamés de l’espace Cellier ». Mon terrain de jeu et la caverne d’Ali Baba des amateurs. Il est possible d’y trouver des vins très intéressants de vignerons talentueux, d’explorer les différentes régions sur les conseils avisés des vendeurs.
  • La SAQ Signature est l’enseigne haut de gamme de la société. Il n’y en avait qu’une sur l’île de Montréal, mais elle vient de fermer. Son stock a été partagé entre les SAQ Sélection du marché Atwater et de la rue de Maisonneuve-Ouest. Vous y trouverez des vins prestigieux, rares et généralement chers.
  • La SAQ Dépôt est un entrepôt qui propose une offre limitée, mais dans lequel on peut profiter d’un rabais de 15 % à l’achat de 12 bouteilles. Yves Mailloux explique très bien les avantages de cette enseigne et propose quelques bouteilles à y acheter dans cet article.
  • SAQ.com, le site Web de la Société, sur lequel il est possible d’acheter plus de 4 000 produits. La livraison dans la succursale de son choix est offerte à partir de 75 $ d’achat. Le meilleur moyen d’éviter les files interminables les veilles de fêtes.

Comme dans tout magasin, évitez les deux heures précédant la fermeture et surtout les veilles de jours fériés.

Nouveaux arrivages hebdomadaires et promotions

L’espace Cellier et la SAQ Signature reçoivent de nouveautés régulièrement. Comme ils vendent des articles qui sont souvent produits en petite quantité, certains vins ne sont pas offerts toute l’année. C’est donc l’occasion de varier les plaisirs et de découvrir de nouvelles maisons ou régions. Pour se tenir au courant des nouveaux arrivages, il est judicieux de s’abonner au bulletin électronique de SAQ Inspire afin de recevoir les nouvelles offres ainsi que les promotions ponctuelles de 10 % ou de 15 % à l’achat de trois bouteilles. Pour profiter des services Signature, et recevoir le Courrier vinicole qui permet, entre autres, d’acheter des vins rares en primeur, il faut d’abord s’inscrire à Inspire, puis appeler le service à la clientèle de la SAQ Signature.

Carte SAQ Inspire

J’avoue avoir boudé la carte Inspire au début… et pour cause! Le programme de récompense offre 1 $ pour 100 $ d’achats. Pour l’achat de deux bouteilles de 25 $ par semaine, on obtient une bouteille gratuite au bout d’un an. Les plus patients peuvent s’offrir une bouteille exceptionnelle tous les trois ou quatre ans. C’est peu, mais il n’y a pas de petit profit. Outre cette incitation, la carte Inspire permet de consulter son profil et son historique d’achat et de bénéficier d’offres spéciales.

Celliers

La SAQ propose un service de location de cellier. Si vous n’avez pas de cave et que vous investissez dans de bonnes bouteilles à conserver, il est possible de louer un cellier de 400 à 4 000 bouteilles. Ces espaces se trouvent Au Pied du Courant sur la rue de Lorimier et à la succursale de l’Île-des-Sœurs. L’humidité et la température des celliers sont contrôlées, et leur sécurité est assurée par des caméras. Les locataires peuvent y accéder quand ils le souhaitent au moyen d’une carte magnétique. Le prix est de 2,55 $ plus taxe par bouteille et par an et comprend la possibilité de réserver une salle de dégustation pour dix personnes, équipée de verres.

Enfin, la SAQ vient de lancer son nouveau magazine. Le goût de partager remplace Tchin Tchin et Cellier, abandonnés l’automne dernier. La version papier du nouveau magazine paraîtra quatre fois par an, mais la version numérique sera renouvelée toutes les semaines. Ce nouveau magazine proposera des conseils pratiques, des recettes, des accords mets-vins et des reportages.

Et vous, comment tirez-vous avantage de la SAQ?

À la vôtre!

Autres articles de Cédric Meillier

Les bons côtés de la SAQ

Oui, le prix du vin me paraît trop élevé à la SAQ...
Lire la suite

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.