Le nouveau Vinho Verde

Producteur de Vinho Verde biodynamiques
Vasco Croft de Vascos Wines

Jusqu’à tout récemment, lorsque je voyais une bouteille de Vinho Verde, je pensais automatiquement à un vin blanc, léger, gazéifié et sucré. Bref, rien de très excitant pour mes papilles de dégustatrice.  Or, en juin dernier, j’ai eu la chance d’être invitée dans un voyage éclair de 5 jours pour visiter cette magnifique région qui, ma foi, m’était visiblement méconnue.

Quelle fut donc ma surprise de découvrir une panoplie de vins blancs secs et gastronomiques ! J’ai même été étonnée par quelques vins mousseux et vins rouges. Depuis quelques temps, plusieurs jeunes (et moins jeunes !) producteurs s’efforcent de redonner les lettres de noblesse aux cépages autochtones de la région. Avec un savoir-faire de plus en plus aiguisé, ces vignerons font oublier le vin sucré et gazéifié que nous connaissions pour laisser place à des vins définitivement plus sérieux, à des vins qui représentent le « nouveau Vinho Verde ».

VINHO VERDE, LE NOM

La croyance populaire veut que le nom Vinho Verde (vin vert) fut donné à cette région en raison du caractère de ses vins qui se boivent généralement très jeunes. Or, l’histoire nous révèle autre chose. En fait, au XVIIIe siècle, comme la région était très pauvre, le secrétaire du roi, Marques do Pombal, y interdit la plantation de la vigne sur les terres de peur que les habitants ne meurent de faim en raison du peu d’espaces disponibles pour cultiver les aliments de subsistance.

Comme leurs terres étaient maintenant réservées à la culture des légumes, les cultivateurs eurent la brillante idée de faire pousser la vigne en hauteur dans les arbres au-dessus de leurs plans de maïs. Ce système de taille, appelé enforcado, contribua à rendre les paysages de la région complètement verts et feuillus. C’est donc de là que provient l’appellation Vinho Verde.

LA RÉGION, EN BREF

Le Vinho Verde est une zone de production d’origine contrôlée qui existe depuis 1926. Il représente un peu moins de 10 % de la production vinicole du Portugal. Région située au nord-ouest du pays, ses frontières sont naturellement définies par l’Espagne au nord, la rivière du Douro au sud ainsi que l’océan Atlantique à l’ouest. Avec ses paysages montagneux et l’influence maritime des différents cours d’eau qui l’entoure, la région renferme plusieurs micro-climats du nord au sud, donnant lieu à des styles de vins très distincts dans chacune de ses neuf sous-régions. Les 21 000 hectares de vignes présents sont majoritairement constitués de sols granitiques, à l’exception de deux bandes schisteuses qui traversent la région du sud-est au nord-ouest, en partant du sud du Douro.

Les vins blancs constituent la majorité de la production vinicole de cette région, soit 86 % de la production totale. Bien que l’on retrouve plus d’une centaine de variétés de cépages, les principaux cépages blancs utilisés sont le Loureiro, l’Arinto, le Trajadura et le très louangé Alvarinho.

MES COUPS DE COEUR

Aphros Wines

Situé dans la sous-région de Lima, ce vignoble est l’un des pionniers de la viticulture en biodynamie au Portugal. Le propriétaire, Vasco Croft, a d’ailleurs construit un chai dans lequel il n’y a pas d’électricité et où tout se fait de façon manuelle, de l’éraflage à la presse. Il produit plusieurs cuvées : vin blanc, pétillant naturel, vin orange et vin rouge, dont plusieurs sont vinifiées et vieillies en amphores.

Grand coup de cœur pour sa cuvée de vin rouge élaborée avec le cépage Alvarelhao, un des plus vieux cépages du Portugal datant du XIVe siècle. Un vin rouge très clair, sur des arômes de fruits rouges croquants, légèrement poivré et végétal, avec une acidité vive. À l’aveugle, j’aurais cru déguster un poulsard du Jura, ou bien un pineau d’Aunis de la Loire. Quelques-unes de ses cuvées sont en vente au Québec en importation privée par l’intermédiaire de l’agence Roucet.

A&D Wines

Situé dans la sous-région du Baiao, à la frontière du Douro, ce vignoble de 12 hectares se trouve à plus de 200 mètres d’altitude, ce qui confère aux vins une acidité élevée et, par conséquent, beaucoup de fraîcheur. J’ai été très impressionnée par la beauté des lieux, par la salle de dégustation complètement vitrée, entourée de jardins de fleurs, mais également par la vue imprenable qu’elle offre sur le Douro.

 

Ma cuvée coup de cœur fut la cuvée de Vinho Verde Monologo Avesso, produite à base de cépage autochtone Avesso. Vin blanc sec, floral et légèrement anisé, avec une acidité vive et une finale très saline. Le vin idéal pour accompagner des huîtres !

Offert au Québec en importation privée par l’intermédiaire de l’agence BMT Importation.

Deux suggestions de Vinho Verde en vente à la SAQ :

Écrit par
Autres articles de Sindie Goineau

ABC du saké

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais jusqu’à tout...
Lire la suite

1 Comment

Les commentaires ne sont pas activés.